26. Moravie et Brno

 


1. Retour en Moravie
2. Un hiver à Brno

1. Retour en Moravie


Depuis la frontière tchèque, il me reste seulement 5 ou 6 heures de route jusqu’à Brno.

Un nuage, un champ, six arbres...

Sur la route, le vent s’est calmé et le soleil est au rendez-vous. Une belle journée d’automne pour clore la première partie de mon aventure, près de 9 mois en vélo, 19 pays traversés et des centaines de rencontres. Je roule l’esprit léger…

Les choses qu'on ne voit plus...

J’aborde ce retour à Brno avec une certaine curiosité car, si je vais laisser le vélo de côté pendant quelques temps, je vais aussi beaucoup apprendre sur la culture et la vie en république Tchèque. Brno sera une étape, quelques mois, peut-être un peu plus mais l’aventure ne s’arrête pas là, c’est seulement une nouvelle phase qui commence. Je vais pouvoir digérer les kilomètres avalés et envisager la suite de l’aventure avec Tina.

Derniers kilomètres avant Brno

J’arrive à Brno de nuit. je repasse dans ces rues que je connais déjà. Même si je ne m’y sens pas complètement chez moi, je ne m’y sens pas complètement étranger non plus. Tout comme mon départ, mon arrivée est simple, sans fanfaronnade. Tina m’attend, elle me serre dans ses bras, je suis chez moi 🙂

2. Un hiver à Brno


Retrouver le confort simple de pouvoir prendre une douche chaude, dormir dans des draps propres et regarder un film sous la couette me pousse à reconnaitre que la sédentarisation n’a pas que des mauvais côtés. Mes premières semaines à Brno ont même été particulièrement sédentaires. Même si j’ai du mal à l’admettre, le fait d’avoir un endroit où je me sens “chez moi” m’a certainement un peu manqué pendant ces neuf mois sur la route.

Hody : une fête traditionnelle Tchèque

Hody à Tupesy, dans un village de Moravie du Sud

J’ai essayé de profiter un maximum de cette pause pour découvrir Tchéquie, ses auteurs, ses spécialités, ses vins… Grâce à Tina, Katka, Šárka et Kamilla j’ai pu apprendre un peu mieux cette fourbe langue aux imprévisibles déclinaisons qu’est le tchèque. Avec Tina j’ai organisé deux expos de photos, une présentation de notre voyage et participé à un projet avec des enfants Roms en collaboration avec Globe Rêveurs.

La cathédrale de Petrov domine Brno

Je peux dire aujourd’hui que Brno est une ville où il fait bon vivre. J’y ai rencontré cet hiver des gens qui comptent aujourd’hui beaucoup pour moi. Je pense particulièrement à Aude, Florent, Jana, Yann, Guillaume, Jindra, Marketa, Terka, Šárka, Simo et beaucoup d’autres qui me manqueront beaucoup pendant mes aventures.

Piquenique franco-tchèque

Ces derniers mois nous avons travaillés d’arrache pied à la préparation de la suite de notre aventure en vélo. Aujourd’hui les vélos sont prêts, les sacoches sont pleines (trop pleines?), il reste seulement quelques détails à gérer et nous gouterons à nouveau au plaisir d’être sur la route ensemble.

La suite du blog sera très probablement écrite seulement en anglais dans un premier temps avec peut être des petits passages en Français et d’autres en Tchèque. Merci à tout ceux qui ont pris la peine de lire nos aventures. Merci à tout ceux qui aujourd’hui nous supportent et nous aident. Merci à ceux qui nous cousent des lemmings : Pavla, Jirka et la petite Inka qui a tout juste trois mois. On vous aime 😉

<< article précédent article suivant >>
 Posted by at 9:37 pm

  2 Responses to “26. Moravie et Brno”

  1. A POOOIL ! 🙂

    Merci à toi pour nous avoir fait partager ces aventures! 🙂

  2. Cet hiver à Brno a été particulièrement chouette grâce à vous. J’appréhende un peu mon retour sans vous et sans Yann ni Jana… J’espère avoir la chance de rencontrer des nouvelles personnes aussi belles que vous (la barre est haute). En tous cas je vous attends, et je vous lis avec bonheur, un peu d’envie aussi et je vous envoie beaucoup de force et de courage pour cette fantastique aventure que vous allez vivre ensemble. A très vite!

 Leave a Reply

(*)

(*)